Athena - Saint Seiya

 

Convention et prix

Mang’Azur à Toulon le 22 avril 2006 – Catégorie Groupes : 1er prix

 

Pour la petite histoire

Etant ado j’étais une grande fan de Saint Seiya. C’est d’ailleurs pour cette raison que Marine a été un de mes premiers cosplay. Athena/Saori Kido était loin d’être mon perso féminin préféré, je préférais de loin Marine et Shina.

Franchement c’est quoi cette gourdasse qui a constamment besoin d’être sauvée par ses chevaliers ? Pire qu’une princesse de conte de fée, il ne lui faut pas un sauveteur mais des dizaines… et ça se dit déesse avec ça ? Si elle ne passait pas son temps à se faire enlever par Jamian, se faire planter une flèche dans le cœur, emprisonner dans une tour pleine de flotte, enlever par son frangin et j’en passe, les chevaliers pourraient enfin partir en vacances ou vivre leur vie non ? Parce que le principal problème de l’histoire c’est la bourgeoise qui se fait enlever. Plus de bourgeoise, plus de problèmes. Bon ok dans Hasgard elle sert à quelque chose : elle retient la fonte des glaciers avec son aura… mais il n’y a tout de même pas trop de quoi se la péter Mademoiselle Kido, surtout quand on est une gosse de riche qui montait les chevaliers orphelins comme des poneys quand elle était gamine. Inutile de nier j'ai des preuves!


Mais alors pourquoi j’ai cosplayé ce perso ? … pour la belle robe blanche … et les longs cheveux violets… et le sceptre qui pète la classe. Je suis faible, la petite fille qui dort toujours en moi n’a pas résisté à porter une robe de princesse.

L’occasion de porter ce costume a été trouvée par Judykaël et Ariah. Elles m’ont proposé de les accompagner à Manga’zur où elles prévoyaient de porter leurs costumes de déesses issus de l’artobook « sacred saga » de Saint Seiya Aphrodite et Artemis. Je leur ai proposé de faire la troisième déesse avec Athena et de monter un petit groupe pas prise de tête avec une choré débile à souhait. On a enregistré la bande son et Judy s’est chargée du montage.

 

Choix du costume

Athena/Saori Kido n’a pas 36 costumes. Il y a, l’immonde robe blanche et rose à manches ballons.

Le tailleur moche années 80 à manches ballons


Sa robe blanche de déesse un brin trop simple


Et la même robe avec les pièces d’armure. C’est cette version que j’ai choisi de faire, qui est à mon avis le plus jolie.

 

Conception

Pour la partie tissu il s’agit de la même robe que celle de Sailor Venus/ Minako Aino version robe de mariée. Je répèterai donc la même chose que pour ce costume : j’ai acheté la robe de mariée dans un magasin d’occasion à Nagoya, lorsque je suis allée en vacances au Japon en juillet 2005, y a bien que dans ce pays qu'on peut se trouver des jolies robes de mariées d'occasion à 30 € ^__^; J’ai modifié le col pour qu’il ait la forme en V de l’illustration.

J’ai réutilisé ma perruque de Abarenbou Princess

Il ne me restait donc plus qu’à faire les accessoires.

Pour le serre taille je voulais vraiment que ça ressemble à une armure. J’ai vu pas mal de cosplayeuses faire le serre taille dans du tissu mais ça donnait une forme trop arrondie. Quand on regarde l’illustration il ressemble à un carcan très rigide, probablement fait en or comme les pièces d’armure des chevaliers d’or. J’ai donc pris un plaque d’aluminium dorée, j’ai découpé la forme du serre taille dedans et j’ai percé des trous pour y mettre des œillets dorés afin de le fermer à l’aide d’un laçage en cordelette dorée à l’arrière. Les bords étant assez coupants je les ai recouverts avec du galon tressé doré, collé à la néoprène. J’ai ensuite dessiné les motifs à la peinture acrylique dorée sur laquelle j’ai rependu des paillettes dorées avant que la peinture ne soit totalement sèche, afin que les paillettes soient emprisonnées dans la peinture. J’ai collé des gemmes rouges en verre. Au vu des photos prise à Mang'Azur le résultat n’était pas très concluant, on ne voyait pas suffisamment les reliefs. Pour la séance photo avec Julien en Septembre 2010 j’ai redessiné les reliefs dans de la créamousse que j’ai ensuite collés à la néoprène, par-dessus les motifs précédemment fait en peinture, et j’ai peint la créamousse en doré.

Pour le collier j’ai utilisé la même méthode que pour le serre-taille : plaque d’alu, gemmes en verre et galon doré, collés à la néoprène et laçage pour l’attacher. J’y ai ajouté un élastique doré sur lequel j’ai attaché des perles blanches (qui auraient du être bleues ciel mais j'ai eu la flemme de les peindre) en forme de poire. Le trouvant trop large je l’ai rétréci pour la séance photo avec Julien.

J’ai utilisé la même méthode pour le bracelet.

Pour le diadème dans les cheveux j’ai découpé la forme à plat dans la plaque d’alu et ensuite tordu les motifs pour leur donner du relief. Le diadème est fixé à la perruque avec des pinces plates.

Enfin pour le sceptre j’ai utilisé deux tubes en aluminium argenté pour le manche (plus facile à transporter en train qu’un grand manche) que j’ai reliés sur place avec du duct tape. J’ai fait le motif dans du carton plume bombé en doré. En revenant de Manga’zur j’ai oublié mon sceptre dans le TGV… j’en ai donc refait un pour la séance photo avec Julien. Cette fois je me suis un peu mieux appliquée, et j’ai pris un tube en aluminium doré pour le manche. Pour avoir des finitions propres j’ai recouvert la mousse du carton plume, sur la tranche, avec trois bonnes couches de vernis colle et j’ai tout bombé en doré chromé et non en doré pour avoir un rendu plus brillant. Le rendu fait beaucoup plus métal que ma première version.

Pour notre prestation à Mang'Azur (cf le video) j'ai fait sa flêche plantée dans le sein avec du carton doré.

Cette flêche m'a toujours intriguée. Je sais que dans Saint Seiya mieux vaut ne pas être un puriste des lois de la physique, les flêches mettent des heures à s'enfoncer et on peut perdre 60 litres de sang et rester en vie. Mais que devient une flèche de 50cm qui s'enfonce complètement... sans ressortir dans le dos, y aurait il une faille spatio-temporelle à l'intérieur du sein gauche d'Athena?

 

Anecdotes

Je vous laisse découvrir la vidéo de notre prestation parodique. Juste pour info la personne se trouvant dans la bouteille de Asahi (rebaptisée Sahori, la bière des déesses ^^) n’est autre que la charmante Misia qui a accepté de nous dépanner pour ce rôle ingrat. Pour faire la bouteille j’ai cousu deux tubes de coton marron, un grand pour la base un petit pour le goulot, dans lesquels j’ai glissé plusieurs anneaux faits dans de la baleine en métal comme pour une crinoline, afin de pouvoir la transporter facilement. J’ai fait la capsule de la bouteille dans ce qu’il me restait de carton plume et l’ai fixée à la bouteille avec des épingles pour pouvoir facilement la décapsuler sur scène.

Décidemment ce costume a été placé sous le signe du fou rire et du gros n’importe quoi. En septembre 2010 j’ai enfin trouvé un photographe assez courageux pour m’accompagner faire des photos dans le parc où nous avions déjà tourné plusieurs épisodes de Damned et notre parodie Sailordrunk. Je dis courageux car sans voiture le parc est à trente minutes de marche de la gare la plus proche et c’est que de la côte. Julien, Omaru et un pote de Julien ont enduré ce calvaire des 30 minutes à pied en plein soleil, chargés comme des baudets avec tout leur matos photo. Mais nos efforts ont payé : un ciel magnifique une pelouse verdoyante, des roses encore en fleur et pas un chat dans le parc du château, et on a bien déconné ^^

 

Et pour finir cette séance mémorable j’ai eu la fausse mauvaise bonne idée de faire des photos dans le bassin du parc. Après tout cette robe en avait vu d’autres avec la séance photo dans les cascades et là au moins l’eau était chaude, même si elle sentait la vase et que le sol du bassin était très glissant à cause des algues. Pour pouvoir m’approcher et avoir un bon angle Julien a été contraint d’entrer dans l’eau avec moi. Et hop exit chaussures chaussettes et Jean's et vive le slip transparent XD Merci Omaru pour les photos backstage ^^ ;

Cette journée a fini en bataille de slips mouillés (on n’allait tout de même pas rentrer avec le cul mouillé puis fallait bien les essorer…) mais de mémoire, Julien a regretté de ne pas avoir gardé son slip mouillé sur le cul. Un Jean à même la peau c’est irritant pour un garçon XD

Je pense qu’il a du me maudire sur plusieurs générations pour les souffrances endurées mais ça valait le coup vous ne trouvez pas ?

 

Remerciements à Julien Rico ©2010 pour les photos et Omaru ©2010 pour les photos backstage